Anne-Marie Noël (EI)
Réflexologue et Naturopathe à Varennes-sur-Allier
19 Rue de Vouroux, 03150 Varennes-sur-Allier, France
 
Disponible aujourd'hui de 9h à 18h
 
Anne-Marie Noël (EI)
Réflexologue et Naturopathe à Varennes-sur-Allier

Différence entre diététicienne et conseillère en nutrition


Qu’est-ce qu’un(e) diététicien(ne) ?

Un(e) Diététicien(ne) a suivi un cursus scolaire long type DUT ou BTS et a validé un diplôme d'État.

Le (ou la) diététicien(ne) est reconnu en tant que professionnel de santé et à ce titre possède un numéro Adeli qui lui permet d'être remboursé(e) par la plupart des mutuelles et parfois par la Sécurité sociale.

Il (elle)propose des accompagnements dans le domaine du bien portant et du pathologique (maladies). Accompagne et conseille ses patients dans la limite de ses compétences.

Qu’est-ce qu’un(e) conseiller(ère) en nutrition ?

Le(la) conseiller(ère) en nutrition a suivi un cursus plus court et professionnalisant reconnu par un organisme d’État.

Propose des accompagnements dans le domaine du bien portant exclusivement.

Travaille en équipe pluridisciplinaire si pathologie(maladie), en collaboration avec un(e)diététicien(ne) ou médecin par exemple.

Professionnel(le)du bien-être, il (elle) accompagne et conseille ses clients dans la limite de ses compétences.

Alors pourquoi s’adresser à un(e) conseiller(ère) en nutrition ?

Tout d’abord petite précision, la nutrition est une science, c’est-à-dire que les aliments que nous ingérons se transforment lors de la digestion, se combinent à l’oxygène que nous respirons et ainsi participent à la construction cellulaire, à l’entretien et au bon fonctionnement de notre organisme.  

Il est important de retenir que « nous ne sommes pas ce que nous mangeons mais bien ce que nous assimilons » (Dr Y. Rougier) et que la nutrition n’est pas qu’une affaire de quantité mais que la qualité, l’association des aliments, leur transformation ont aussi leur importance.

 

Le (la) conseiller(ère) en nutrition ne va pas se contenter de compétences techniques (IMC, assimilation des aliments, métabolisme…) mais intègrera dans son accompagnement une dimension psychologique et émotionnelle. En effet, l’être humain n’est pas une machine donc ne répond pas toujours de la même façon aux solutions générales proposées en nutrition et beaucoup de blocages liés à l’émotionnel, à des méconnaissances, des certitudes, des héritages des vécus, sont à l’origine de problèmes de poids et/ou d’inconforts.

 

Ni psychologue, ni médecin, le(la) conseiller(ère) en nutrition pleine santé va prendre la personne dans sa globalité, par son écoute, sa bienveillance, il (elle) va prendre le temps, va analyser et proposer un programme personnalisé.

 

En s’appuyant sur les 5 facteurs du vivant inspirés des neurosciences « tout ce qui est vivant et humain, respire, se nourrit, se protège, pense et ressent des émotions » :

  • gestion des émotions (techniques de gestion du stress),
  • respiration (techniques de respiration et de postures),
  • détox (élimination des toxines, mouvement, activité),
  • relaxation (détente et sommeil),
  • et nutrition (équilibre)

En s’appuyant sur tous les outils transmis comme support d’apprentissage au mieux manger comme par exemple :

  • schéma de l’assiette santé, l’importance de chaque éléments qui la constitue
  • la pyramide alimentaire (classement des aliments en famille alimentaire)
  • les portions mesurées avec les mains et non le poids des aliments (moins compliqué),
  • apprendre à lire les étiquettes, les ingrédients
  • reconnaitre les éléments toxiques rajoutés dans les aliments
  • comprendre l’intérêt de l’alimentation acido/basique et à indice glycémique plus bas

 

La personne va prendre peu à peu conscience de son alimentation et positivement va faire de son cerveau un « partenaire » vers le mieux-être sans frustration ni obsessions.

Que faire si j’ai une pathologie telle que diabète, hypertension ou troubles du comportement alimentaire ?

Le(la) conseiller(ère) en nutrition pleine santé ne prend en charge que les personnes « en bonne santé ».

Dans le cas de pathologie, il(elle) doit déléguer à une équipe pluridisciplinaire, médecin, diététicien, psychologue qui ont été formé pour cela.

Par contre ses compétences peuvent tout à fait être mises à contribution dans l’accompagnement.

En résumé

Tout dépend de votre ou vos objectifs.

- Si vous rechercher un équilibre alimentaire, « un régime » et une prise en charge nutritionnelle adaptée à votre pathologie, la diététicienne est la personne qu’il vous faut, entourée si nécessaire d’une équipe pluridisciplinaire.

 

- Si vous chercher un mieux-être avec votre poids, votre digestion..., si vous avez déjà essayé plusieurs régimes sans succès, le(la) conseiller(ère) aura les réponses adaptées car le travail personnalisé ne se fera pas que sur l’équilibre alimentaire mais également sur les autres facteurs du vivant, vous ne serez pas seul sur le chemin de votre transformation.

 


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Qu'est-ce que le système nerveux autonome ?

01 Mar 2024

Définition simple
Le système nerveux autonome correspond à la partie du système nerveux qui régule certaines fonctions automatiques de l'organisme comme les ...

Qu'est-ce qu’une certification professionnelle enregistrée au RNCP ?

15 Fév 2024

Une certification professionnelle enregistrée au Répertoire National des certifications professionnelles (RNCP) permet une validation des compétences et conn...

Différence entre diététicienne et conseillère en nutrition

02 Fév 2024

Qu’est-ce qu’un(e) diététicien(ne) ?
Un(e) Diététicien(ne) a suivi un cursus scolaire long type DUT ou BTS et a validé un diplôme d'État.
Le (ou la) diététic...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion